Votre navigateur est trop ancien pour lire le JavaScript, merci de passer sur une version à jour

L’aération des locaux est-elle importante ?

L'aération des logements

L’aération des logements à pour but de préserver la qualité sanitaire de l’air intérieur et d’éviter des dégradations du bâtiment.

Elle permet d’évacuer l’humidité produite par les occupants et leurs activités, les gaz et les particules volatiles qui pourraient stagner dans l’air.

Dans un logement, l’aération doit être générale et permanente. Le mouvement d’air doit permettre le renouvellement d’air continu de tous les espaces.

Pour les bâtiments non pourvus de systèmes spécifiques de ventilation

Pour les bâtiments non pourvus de systèmes spécifiques de ventilation, il est recommandé de procéder à une aération régulière des pièces par ouverture des fenêtres avec les règles habituelles d’ouverture (10 à 15 min deux fois par jour). 

Caeli Environnement Laeration-des-pieces-1 L'aération des locaux est-elle importante ?
Caeli Environnement 5.-Picto_Fenetre L'aération des locaux est-elle importante ?

La qualité de l’air influerait sur la sévérité de la pandémie :

Les travaux de scientifiques suisses démontrent que les fortes concentrations de particules fines dans l’air peuvent moduler, et même amplifier, les vagues de contamination au SRAS-CoV-2.

Cette réalité expliquerait, en partie du moins, le profil particulier de la pandémie de la COVID-19 selon la région.

Les épidémiologistes ont établi depuis quelque temps déjà un lien entre une concentration élevée de particules fines et la gravité des épisodes de grippe saisonnière.

Les particules fines pourraient également servir de moyen de transport pour le virus. Des chercheurs ont déjà détecté la présence d’ARN de coronavirus sur des particules fines.

  • République Tchèque 29% 29%
  • Chine 27% 27%
  • Allemagne 26% 26%
  • Suisse 22% 22%
  • Belgique 21% 21%
  • Pays-Bas 19% 19%
  • France 18% 18%
  • Italie 15% 15%
  • Royaume-Uni 14% 14%
  • Brésil 12% 12%
  • Portugal 11% 11%
  • Espagne 9% 9%
  • Israël 6% 6%
  • Australie 3% 3%
  • Nouvelle-Zélande 1% 1%

La pollution de l'air aurait contribué à 18% des décès dus au Covid en France

Une exposition à long terme à la pollution de l’air ambiant pourrait entraîner un risque accru de mourir du Covid-19, d’environ 15% en moyenne dans le monde, selon une étude internationale. Les particules polluantes semblent augmenter l’activité d’un récepteur, appelé ACE-2, situé à la surface des cellules, impliqué dans la manière dont Covid-19 infecte les patients, selon les chercheurs.

L’étude parue dans la revue spécialisée Cardiovascular Research s’attache à évaluer dans quelle proportion cette pollution, déjà à l’origine de décès prématurés, pourrait également influer sur la mortalité Covid. Les chercheurs ont utilisés des données épidémiologiques antérieures américaines et chinoises sur la pollution de l’air et le Covid-19 et sur le SRAS de 2003, maladie similaire au Covid.

“Nous avons donc un coup double: la pollution de l’air endommage les poumons et augmente l’activité de l’ACE-2, ce qui conduit à une meilleure absorption du virus”, selon le Pr Thomas Munzel (Université Johannes Gutenberg, Mayence), co-signataire de l’étude.

A savoir que l’OMS associe déjà à 7 millions de décès par an dans le monde (4,2 millions de ces décès liés à la pollution de l’air extérieur et le reste à la pollution de l’air intérieur).

Articles susceptibles de vous intéresser

Restaurateurs : Coup de pouce relance du Grand Est !

Restaurateurs : Coup de pouce relance du Grand Est !

Une aide de la région Grand Est de 1 000 € est déployée !  La Région Grand Est propose un accompagnement sous forme d’aide directe à l’investissement pour relancer l’activité des restaurants et débits de boissons en privilégiant l’accueil de clientèle en extérieur....

Le Challenge de nos journées : La désinfection

Le Challenge de nos journées : La désinfection

Tout d'abord, l'hygiène est INDISPENDABLE à l'Homme pour protéger sa santé, son eau, sa nourriture ainsi que son écosystème!  Au vue de la situation actuel, la désinfection est devenue notre rituel à chacun, elle rythme nos journées et devient rébarbative. Le résultat...